Qu’est-ce qu’un effet Larsen ?

Il s’agit d’un phénomène physique qui génère un sifflement très aigu provoqué par la proximité d’un microphone et d’un haut-parleur. Il est fréquent dans tout système de sonorisation lors d’un concert ou dans une salle de conférence par exemple, mais se produit aussi avec un téléphone portable ou une prothèse auditive. Il est aujourd’hui bien maitrisé dans les aides auditives grâce à des traitements électroniques sophistiqués pilotés par le microprocesseur.

Tous les appareils auditifs parviennent-ils
à supprimer ces sifflements ?

Grâce aux technologies numériques, les appareils auditifs équipés de l’effet anti-Larsen parviennent à limiter très efficacement cet inconvénient.

Pourquoi certains appareils auditifs sont-ils
dotés de deux micros ?

Ils existent en effet deux types de micros, l’un omnidirectionnel qui capte les sons venant de toutes les directions (l’ambiance d’une rue par exemple) et l’autre directionnel qui les capte venant d’une direction privilégiée (une conversation en tête à tête par exemple).pour améliorer cette notion de directivité certains appareils disposent de deux microphones ; le microprocesseur analyse chacun des signaux reçus en favorisant toujours celui qui contient de la parole. En fonction de la technologie, il est possible soit de sélectionner grâce à commutateur ou une télécommande l’un ou l’autre des micros, soit de laisser l’appareil sélectionner automatiquement par rapport à l’intensité des sons, à leur nature, à leur provenance.

Peut-on sélectionner manuellement ou
automatiquement d’autres fonctions ?

Oui, il existe des programmes et des réglages spécifiques et optionnels qui permettent d’adapter l’appareil auditif à l’environnement et au type de configurations sonores : la vie courante, une conversation, une ambiance bruyante… Les multiprogrammes et les options de réglages dépendent de la sophistication de l’appareil mais aussi de sa taille.

La taille de l’appareil auditif limite-t-elle
ses performances ?

Non, aujourd’hui, on ne peut pas dire cela, la miniaturisation ne nuit pas à l’efficacité, pour autant la qualité sonore des écouteurs par exemple dépend de leur taille. C’est la puissance de calcul du microprocesseur qui fait la qualité des appareils et l’intelligence des traitements qui l’applique.

Le nombre de canaux varient d’un appareil à un autre, pourquoi et à quoi servent-ils ?

Un canal est un sous-ensemble de fréquences parmi toutes celles amplifiées par l’appareil auditif : le nombre de canaux accessibles aux réglages varie de 4 à 20, renforce sa précision et influe sur la qualité de l’appareillage. Un appareil auditif disposant de 4 canaux sera moins précis qu’un appareil qui en aligne 12 ou 16. Mais attention, en audiologie, il n’y a pas de règles prédéfinies, le nombre de canaux dépend du profil auditif de chaque personne. Le sur-mesure est le maître mot en l’audiologie et l’audioprothésiste est seul à même de conseiller.

La technologie actuelle permet-elle de restituer
fidèlement les sons ?

Les appareils disposent de microprocesseurs qui doivent rapidement analyser les sons, la rapidité de calcul augmente avec les progrès de la recherche ; l’intelligibilité de la parole dans le bruit demeure une prouesse pour les appareils auditifs, une difficulté qui sera résolue lorsque les calculateurs pourront détacher la parole d’un bruit ambiant. Un appareil ne sait pas gérer plusieurs conversations en même temps : c’est la capacité d’attention et de concentration du sujet qui le fait. Il ne faut pas oublier qu’un appareil quel qu’il soit corrige une audition déficiente, mais il n’a pas la capacité de restituer toutes les finesses et subtilités de l’audition humaine et notamment de toute sa dimension corticale. C’est le cerveau qui trie la parole du bruit, ce n’est pas l’oreille et donc pas plus les appareils. Néanmoins, une aide auditive apporte un vrai confort de vie et un bien-être au quotidien incontestable, il ne faut donc pas négliger une perte d’audition dès qu’elle est repérer et ne pas hésiter à s’appareiller. Les aides auditives corrigent l’audition et en restimulant l’attention et la concentration améliorent la compréhension dans le bruit ou à plusieurs.

locationband